Premier jour au Pays Basque

Lyon – 11 août

Nous avons pris la route un matin dans notre petite 205 pour parcourir, à la louche, 850 km. Voui, tant qu’à partir en vacances en France, autant faire un peu de route. Autant avoir l’effet fatigue avant le dépaysement, l’émotion est plus intense. Trêve de plaisanterie, nous avons fait un petit arrêt à Toulouse, pour faire coucou à un copain.

Sur un trajet pareil, ne négligez pas les pauses, s’il vous plaît. N’hésitez pas à faire un détour pour couper la route en deux. Il y a certainement un copain ou un membre de la famille que vous n’avez pas vu depuis longtemps. Ce sera aussi l’occasion de visiter rapidement une ville sympa. Voilà une étape rondement menée, hop une découverte de plus qui s’ajoute aux vacances !

Saint Jean de Luz – 12 août

Alors si on reprend, on est partis un midi de Toulouse pour le pays Basque. On a roulé tranquillement sur la route, (c’est quand même plus confortable que les fossés) sous le soleil. Nous sommes donc arrivés en fin d’après-midi au camping de Duna Munguy à Saint Jean de Luz. Nous avions réservé quelques semaines avant, après avoir artisanalement comparé ce qui était encore disponible sur cette période.

Artisanalement, ça veut dire que si il existe des sortes d’annuaires de camping, le vrai comparateur efficace, on n’a pas trouvé, nous. Si vous connaissez un outil performant, n’hésitez pas à partager dans les commentaires, pour moi et pour tout le monde. C’était galère de trouver la semaine complète dans un seul camping alors on a fait deux nuits dans celui-ci et le reste dans un second.

Duna Mungy – camping

Je vous passe l’installation de la tente mais je vous explique vite fait notre astuce anti-pluie. On a ajouté une tonnelle par-dessus la tente. Youhou, Bac +5 les gars ! Et on a pu manger à l’abri les jours où le ciel était… incertain.

On ne s’est pas amusé à profiter de la piscine ou des animations du camping. Par contre, on a réservé des viennoiseries à l’accueil du camping pour le petit-dej du lendemain. Et franchement, ce camping à l’air d’avoir de chouettes installations et des valeurs écologiques bien mises en avant. Ça fait toujours plaisir ! Il est tout près de Guéthary aussi. Tous les liens utiles sont en bas de page 😉 .

photo : Duna Mungy

Et puis on était ni trop loin, ni trop près des sanitaires. Et ça, pour ceux qui connaissent le camping, ce n’est pas négligeable !

La plage de Cenitz

On a découvert la petite plage d’à côté, la plage de Cenitz, bien cachée. L’océan, le vent, les dunes, le sable. On était comme deux enfants, presque seuls au monde. On a enlevé nos chaussures et les vagues ont léché nos orteils de leur écume. On a regardé l’océan, émerveillés.

Pour ceux qui prennent la peine de prendre le petit chemin de Cenitz, il y a un chouette coin investi par un food bus à étage, Le Balda, et un food truck et sa terrasse, Le Bel Endroit, et puis un restaurant, Le C. etc. On n’a pas pu tester car la pluie arrivait, mais ça doit être super sympa sous le soleil ! .

.

Après une petite douche, nous sommes partis à la conquête de Saint Jean de Luz, toute proche. On a quand même pris la voiture, mais il y a un bus qui s’arrête juste devant le camping. On est arrivés à se garer pour voir le coucher du soleil. On a essayé de faire durer le moment, on a pris le temps de faire quelques photos.

Grande plage de Saint Jean de Luz

La pluie, cependant, nous à fait comprendre qu’on avait eu assez de chance jusqu’ici et que fallait pas déconner quand même. On est donc parti en quête de notre repas. J’avais repéré une pizzeria L’Italien et ouf ! Ils avaient encore quelques tables.

L’italien – restaurant

On a trinqué au cidre basque et on a mangé des pizzas sur leur jolie terrasse, à l’abri de la terrible averse qui tombera dans la soirée. L’avantage c’est qu’on est tellement proche des plats des voisins que ça aide pour faire son choix sur la carte. Des pizzas plutôt pas mal, bien que légèrement grasses. Mais quand on prend une quatre fromages, on sait à quoi s’attendre. C’est pas parce que ça paye pas de mine que c’est pas bon, on n’est pas sur Instagram hein. D’ailleurs, j’ai envie de pizza moi…

.

Une chouette première petite nuit sous la tente… et la pluie, nous attendait. Mais le lendemain, les viennoiseries et un petite surprise poilue nous ont mis du baume au cœur… J’ai eu droit à un sacré câlin d’un petit chat qui se baladait dans le coin. Il a tapé un petit somme sur mes genoux et je ne voulais plus me lever.

Ah et puis surtout, c’était les vacances !

Liens utiles :

Duna Munguy – camping

Le Bel endroit – restaurant

Le Balda – restaurant

La Grande plage de St Jean de Luz – plage

L’italien – restaurant

Topa – cidre basque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *